djinn quevreux-robine

DJINN QUEVREUX-ROBINE

Avocate inscrite au Barreau de Paris depuis 2009.

Avant de rejoindre le cabinet en 2011, Djinn a fait ses armes auprès d’avocats pénalistes réputés.

De 2009 à 2011, Djinn a effectué des stages de formation, notamment auprès du Bâtonnier Pierre-Olivier Sur, puis a travaillé comme avocate au sein des cabinets de nos confrères Michel Konitz, Charles Morel et Eric de Caumont (en droit pénal).

Sans avoir renoncé à la procédure et à la défense pénales, Djinn met son dynamisme et son expérience procédurale pour défendre avec hardiesse et bienveillance les intérêts de ses clients sur des dossiers contentieux complexes de droit immobilier et droit de la construction.

Titulaire d’un Master Recherche Droit Pénal et Sciences Pénales (Université Paris II – Panthéon-Assas – 2006), Djinn a assuré pendant plus de 5 ans, parallèlement à son activité au sein du cabinet, des missions de commission d’office correctionnelle et des permanences de comparutions immédiates.

enseignements
2008 – 2009 I Université Panthéon-Assas (Paris II) : chargée de travaux dirigés de droit pénal et de procédure pénale en licence 2.

publications

2009 I Participation à la rédaction de l’ouvrage « Le risque pénal dans les opérations immobilières », aux éditions Le Moniteur

2008 – 2009 I Rédactrice en chef adjointe du Baromètre, journal des élèves avocats, et notamment rédactrice des articles suivants :

  • « L’état des prisons : la honte française ? » : interview croisée de Madame Betty Brahmy et de Monsieur Thierry Landais, contrôleurs généraux des lieux de privation de liberté (avec Monsieur William Word) et article intitulé « Projet de loi pénitentiaire : avancée ou désillusion ? » ;
  • « Jacques Vergès : rencontre avec un Maître », interview de Jacques Vergès (avec Monsieur William Word), avocat pénaliste emblématique de la défense de rupture, connu notamment pour avoir défendu Klaus Barbie, Djamila Bouhired (militante du FLN), le terroriste Carlos ou encore Khieu Sampan (devant le Tribunal spécial pour le Cambodge chargé de juger les crimes commis par les Khmers rouges) ;
  • Interview de Monsieur Philippe Bilger (avec Monsieur Octave Lemiale), juge d’instruction pendant de nombreuses années puis avocat général à la Cour d’assises de Paris pendant plus de 10 ans, connu notamment pour avoir requis dans des procès médiatiques tels que celui de l’affaire des disparues de l’Yonne ou encore celui de l’affaire dite du « gang des barbares » ;
  • Article, relatif à la réponse pénale face au risque terroriste, intitulé « Droit répressif Vs terroristes » : réflexions sur la loi du 23 janvier 2006 relative à la lutte contre le terrorisme
  • Sur l’obligation de déclaration de soupçon et la lutte contre le blanchiment : interviews des deux auteurs d’un rapport relatif à la transposition en droit français de la 3ème directive communautaire anti-blanchiment, Monsieur Yves Charpenel (avocat général à la Cour de cassation) (avec Monsieur Laouen Mevellec) et Monsieur Jean-Louis Fort (ancien secrétaire général de la Banque de France, ancien président du GAFI et Avocat depuis 2004) (avec Monsieur Octave Lemiale) ;
  • « Quand les faits divers s’en mêlent » : analyse et réflexions sur la décision du 21 février 2008 du Conseil constitutionnel qui a déclaré conformes, sous certaines réserves, les dispositions les plus controversées de la loi du 25 février 2008 relative à la rétention de sûreté et à la déclaration d’irresponsabilité pénale pour trouble mental.

2006 I Mémoire de Master intitulé « La responsabilité pénale dans la jurisprudence du Conseil constitutionnel », bibliothèque Cujas

langues de travail
Français et anglais

 
Rechercher